Album photos

Coucou! devinez qui je suis, moi!
Homepage Andreas Schweitzer, News Radeburg, Dresden, Berlin Cannes, Grasse, théâtre famille, musique
MIPTV Cannes Festival du Film 2007 Pâques, amis, filleule, nièce, neveu
           
           
 
La première fois en Chine
dernière mise à jour 18.07.2009
 
du 25 octobre au 14 novembre 2007
 
 
 
Pékin
 
 
Le voyage était assez fatigant. J'ai décollé à 7 heures du matin à Nice et, via Londres, je suis arrivé seulement le lendemain à 6 heures du matin à Pékin. Avec le décalage horaire (+ 7 heures) et le peu de sommeil dans l'avion on est complètement à la masse le premier jour...
Qu'importe. Mon ami Gael est venu me chercher à l'aéroport, il m'a laissé squatter dans son appartement dans le quartier Guomao et, en plus, il s'est pris beaucoup de temps pour me montrer un maximum de la capitale chinoise.
 
Le premiers jour nous avons donc arpenté les quartiers anciens de la ville, nommés les "Hutong". Rien à voir avec des bidonvilles, au contraire, il s'agit des quartiers les plus tranquilles de la ville.
 
   
Pour agrandir les images, cliquez dessus.
     
     
   
Souvent on voit des vieux qui jouent aux cartes. Cela se fait au coin de la rue. Mais surtout dans les quartiers où c'est possible, comme les Hutong.
   
   
   
   
   
   
   
   
     
   
     
 
Pékin, comme toutes les grandes villes en Chine d'ailleurs, est un énorme chantier et des gratte-ciel poussent un peu partout comme des chamignons après la pluie. Souvent il s'agit de constructions impressionnantes. Voici par exemple le future siège de la TV chinoise...
 
...avec tous les chantiers et tours de partout, on voit de plus en plus de béton. Alors, peu à peu, ces petits quartiers agréables disparaissent. Cette tour-ci se trouve à 2 pas de chez Gael.
   
   
   
   
   
   
   
     
   
   
 
La célèbre place Tian'anmen. Beaucoup d'événements historiques se sont déroulés ici. Elle est assez grande et représente le centre de la capitale. Tout a été construit autour. Au nord se trouve la cité interdite (au fond de cette photo on en voit l'entrée).
Au premier plan un groupe de touristes chinois qu'on peut toujours reconnâtre à leurs casquettes en couleurs et leur guide avec un petit drapeau...
 
Au sud de la place se trouve le mausolé du cher Mao Zedong. Une figure toujours très symbolique en Chine et, comme on peut le voir sur la photo, même les petits semblent très dévoués à leur patrie ... communiste.
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
Une des cours d'entrée de la Cité Interdite en fin d'après-midi.
   
   
L'enceinte de la Ville Interdite est longue de presque 1 km, large de 700m et le tout est entourée d'eau. J'ai tout fait à pieds. Faut pas être pressé parce que c'est plus grand qu'on ne se l'imagine en entendant ces chiffres ... La petite colline (Colline du Charbon) est au fait l'endroit le plus haut de Pékin et on y a une superbe vue sur toute la ville...
   
   
   
 
   
   
       
Voici la Ville Interdite vue de la colline...
 

Mais à Pékin il n'y a pas que du béton et des bâtiments historiques à voir. Malgré un régime encore assez fermé et une presse pas entièrement libre, il existe des endroits où les artistes sont libres à se consacrer à leur art. Au nord-ouest du centre de Pékin il existe tout un quartier artistique, installé dans des usines desaffectées (Dashanzi 798 Art Space). Un quartier très agréable plein de galléries, de cafés...
Voici 2 exemples de l'art chinois: à gauche, en arrière plan on reconnait la porte d'entrée de la Cité Interdite, c'est là que Mao Zedong a proclamé en 1949 la République Populaire de Chine sous son régime communiste... Libre à chacun d'interprèter ces oeuvres.

 
   
   
   
   
     
     
     
   
   
     
     
     
     
     
     
   
     
     
 
Et puis, j'ai quitté la vielle pour une journée à la montagne.
si si c'est bien moi... !
et cela relève d'une véritable bravitude.
     
   
A environ 90 km au nord de Pékin on peut trouver de bons morceaux "visitables" de la grande Muraille de Chine. En tout, elle serait longue de 6700 km, mais par endroits elle tombe un peu en ruine. Alors, il y a des sites plus ou moins touristiques et restaurés, ici Mutianyu. Il y existe des téléphériques pour monter, mais je préfère être tranquille et apprécier la nature ainsi que l'air de montagne. Honnêtement, si on peut, c'est mieux de monter à pieds...
   
   
   
   
   
   
   
     
     
       
           
 
Wuhan
 
   
A peine que je m'étais vraiment habitué au décalage horaire, c'en était fini avec les vacances. J'ai quitté Péking pour Wuhan, où une m'attendait une semaine assez chargée...
C'est en tant que représentant du Collège International de Cannes que j'y ai été accueilli en visite officielle.
Voici le programme de la semaine. Cliquez dessus, et vous voyez, c'est très clair. Bien que j'ai eu droit à un interprète, ce n'était pas toujours évident d'interpréter les traductions. Ceux qui ont vu le film "Lost in Translation" comprendront la situation...
     
       
   
En général, les repas n'étaient pas aussi décontractés que celui sur la photo, mais d'un caractère beaucoup plus officiel. J'ai visité des écoles, des universités, le consulat de France... mais je n'ai presque pas pris de photos.
Ne vous inquiétez pas, bien que toutes ces rencontres soient très intéressantes, je vous épargne les détails ici ...
 
   
   
 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
           
 
Wuhan est une ville de 8 millions d'habitants, situeé sur les rives du "Yangze" au centre de la Chine. C'est une ville stratégique, un carrefour entre Pékin au nord, Hong Kong au sud et Shanghai à l'est.
 
On y trouve du vieux et du neuf, juste le bon mélange pour conserver la bonne dose de tradition chinoise.
Wuhan a 50 universités et c'est une ville assez francophile, notamment grâce aux nombreuses entreprises françaises y étant implantées.

C'est seulement tard le soir que j'ai l'occasion de me promener seul dans la ville, l'hospitalité chinoise m'occupant tout le long de la journée.
Voici un aperçu du quartier "shopping", model occidental.
   
   
   
   
   
   
 
   
   
     
     
     
     
     
  Avant de repartir en France, et déjà bien fatigué, il me restait encore 2 jours et demi (dont une nuit de train). J'en ai profité pour faire un petit saut à Shanghai.  
   
 
Shanghai
 
   
Avec ces 20 millions d'habitants, Shanghai est la ville la plus avantgardiste de Chine. Voici le quartier de Pudong, qu'on appelle aussi la Manhatten chinoise.
 
Egalement une ville de contrastes entre le vieux et le neuf, même si la vieille ville comme telle n'en représente plus qu'une part minuscule.
Mais il y a surtout le contraste entre les quartiers des concessions étrangères, datant du début du dernier siècle, et les quartiers ultra-modernes.
 
   
   
     
   
Depuis l'aéroport de Pudong, le moyen le plus rapide pour y arriver est le Maglev, un train à sustentation magnétique de conception allemande, à 431 km/h au juste...
La course aux records, comme partout en Asie: voici la JinMao Tower, qui était pendant 3 ou 4 ans la 4ème plus haute tour du monde, et juste à sa droite le futur World Financial Center qui, pendant quelques semaines, sera peut-être la plus haute tour du monde, avant d'être dépassée par celle en construction à Dubaï...




 
En attente, probablement, d'être chassée de ce petit bout de terre appelée vieille ville, pour être logée dans une des milliers de tours modernes...
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 
Depuis la JinMao Tower... des gratte-ciel à perte de vue.
En bas à droite, sur la rive, les quelques bâtiments de l'époque coloniale et, à gauche, le quartier "plat", ce qui reste de la vieille ville (pour le voir il faut cliquer).
 
   
   
 
   
   
   
   
   
   
   
     
     
     
     
 
Après la dernière nuit dans le train jusqu'à Pékin, c'était déjà terminé. Ce n'est sans doute pas mon dernier voyage en Chine. Je n'ai encore rien vu... c'était juste une première impression...
 
   
   
     
     
   
 
Vous pouvez me joindre sur mon portable: +33 660 88 22 36
ou sur mon poste fixe +33 492 609 723
 
   
Für die deutsche Version hier klicken